HISTORIQUE

Fille aimée d'un vieux quartier de Besançon où chacun s'attache et que d'autres regrettent, "La Concorde" a changé de siècle dès 1987, dans la stabilité et la fraternité qui la caractérisent.

Fondée le 13 Février 1887 par le Docteur Lepagnole, demeurant alors au coin de la rue de Dole et de la rue du Docteur Mouras et par son président d'honneur, M. Veil-Picard, mécène de la ville, habitant l'été l'actuelle maison des Soeurs Hospitalières, La Concorde de Saint-Ferjeux demeure la plus ancienne des sociétés de musique de Besançon.

Dans ses statuts d'origine, figurent ses différents buts : réunir dans un local les jeunes de Saint-Ferjeux, de la Butte et des quartiers environnants ; les habituer à fraterniser entre eux ; les astreindre à la discipline et fortifier en eux les sentiments de l'honneur et de confraternité.

Les débuts furent difficiles au plan financier et les premiers instruments venaient de l'Ecole d'Horlogerie qui les tenait de la Ville de Besançon. Elle démarra cependant assez vite pour être déjà à un concours à Paris en 1889, à Dole en 1891, à Lyon en 1894 et naturellement à toutes les manifestations locales.

A l'inauguration du "Tram électrique", elle est d'autant plus à pied d'œuvre que le "terminus" est situé en face du restaurant du Point du Jour, où elle a son siège et ses répétitions. On baptisera ensuite "Rue de La Concorde" l'une des rues voisines.

Initialement Fanfare, elle traverse la tourmente des deux guerres qui lui enlèvent quelques musiciens et devient peu à peu Harmonie, accueillant au gré du temps et des ans, un groupe d'amis attirés par la musique des instruments à vent, évoluant aussi au gré des modes et des goûts.

La Concorde de Saint-Ferjeux, présidée depuis Août 1975 par M. Louis DUFAY, fils de M. Pierre DUFAY, lui-même Président de la société pendant 52 années, est placée depuis toujours sous la baguettes de chefs de musique brillants, tels que, pour ne citer que les deux derniers, Messieurs Pierre BOURIEZ et Robert GRANGERET. Elle est, depuis l'automne 1996, dirigée par M. Christophe BOURIEZ (fils de Pierre), et se compose d'une cinquantaine de musiciens.

Monsieur Louis DUFAY ayant souhaité être déchargé de ses fonctions, M. Rémi PAILLER a été élu en février 2009 à la Présidence de La Concorde de Saint-Ferjeux, son prédécesseur étant nommé Président d'Honneur.

Dotée d'une salle de répétition mise à sa disposition par la Ville de Besançon, elle forme également de jeunes élèves intégrés petit à petit dans l'Harmonie elle-même.

Association reconnue d'éducation populaire et d'enseignement public de la musique, elle propose en effet, dans le cadre de son école de musique, des cours d'éducation musicale et d'instruments. Ces cours, dispensés par année scolaire du niveau débutant au niveau Brevet, sont assurés par des enseignants professionnels.

Enfin et surtout, on ne saurait trop insister sur le dévouement et l'amitié simples qui règnent dans la Société, et en assurent le perfectionnement musical et la disponibilité aux prestations extérieures (concerts, cavalcade, carnaval, etc...) et aux traditionnelles petites fêtes intimes sous l'aile de la musique (Sainte-Cécile, bals, sorties...).

La Concorde, dont le nom fut si bien choisi et si bien suivi, est toujours prête à accueillir, dans ses locaux situés au 17 rue de la Grette à Besançon, ceux, jeunes et moins jeunes, que la musique attire, en leur assurant une cordialité dont les ans sont garants. L'accès est libre à tous, musiciens ou simples auditeurs.

 

 

 

Informations supplémentaires